La cooptation grâce aux réseaux sociaux et à l’employee advocacy

La cooptation consiste à recommander une personne de son réseau pour un poste de son entreprise. Cette méthode de recrutement n’est pas nouvelle, mais elle évolue avec les nouveaux modes de communication.

Il est devenu courant de recruter via les réseaux sociaux. Mais pour trouver le candidat idéal, il faut maximiser ses chances en utilisant tout le réseau mis à sa disposition. En effet, la cooptation grâce aux réseaux sociaux présente des limites. D’une part, elle nécessite un réseau suffisamment dense pour atteindre l’ensemble des régions et des métiers. D’autre part, il faut aussi que les salariés aient envie de s’impliquer en devenant garants de l’image employeur de leur entreprise.

Pourquoi recruter sur les réseaux sociaux ?

Les réseaux sociaux sont devenus l’une des principales sources de trafic web. Ils sont utilisées par une majeure partie des candidats potentiels et permettent aussi d’attirer l’attention de talents qui ne seraient pas forcément en phase de recherche.

LinkedIn, Twitter, Facebook, Viadeo…. Ces réseaux sociaux deviennent aussi un vrai terrain de jeu pour le sourcing de candidats. Selon l’étude sur le sourcing de candidat de l’Apec, un recruteur sur deux déclare avoir utilisé les réseaux sociaux lors de son dernier recrutement. La prise de contact est plus directe et le profil public renseigne souvent plus de données qu’un simple CV.

Si l’e-réputation d’un candidat est importante pour être sélectionné, celle de l’entreprise l’est tout autant. Communiquer sur sa marque employeur, c’est aussi mettre en avant les qualités de son entreprise et attirer les candidats. Or, les réseaux sociaux sont un levier idéal pour diffuser ses contenus corporate et atteindre directement les cibles potentielles.

Pourquoi favoriser la cooptation au profit de l’entreprise et du coopteur ?

Utilisée par 42% des recruteurs (d’après une étude de l’Apec), la cooptation est un processus de recrutement généralement plus qualitatif, plus rapide et moins coûteux qu’un recrutement traditionnel.

En proposant des candidats potentiels, les salariés mettent en jeu leur réputation. Ils veillent donc à recommander des profils fiables qui partagent les valeurs de l’entreprise. De leur côté, ces profils accepteront plus facilement une offre lorsqu’elle émane d’une personne de confiance. Ainsi, la qualité et la rapidité de l’embauche minimise le coût du recrutement. Un système de primes pour les coopteurs reste moins cher qu’un processus classique.

S’appuyer sur ses salariés pour recruter, c’est les engager et les valoriser. Ils se sentent plus investis et ont à coeur de porter et défendre les intérêts de leur société. Ainsi, vous développez leur sentiment d’appartenance et améliorez la rétention des talents. De plus, un candidat sera toujours plus enclin à postuler pour une entreprise dans laquelle les employés sont fiers d’afficher leur appartenance.

Comment l’employee advocacy favorise la cooptation ?

L’employee advocacy n’est plus une simple tendance. C’est devenu une réelle stratégie déployée par les entreprises qui consiste à faire de ses employés ses principaux ambassadeurs sur les réseaux sociaux.

Grâce à l’employee advocacy, la cooptation ne se limite plus au bouche-à-oreille. En utilisant le réseau des collaborateurs, les contenus atteignent une audience au moins dix fois supérieure à celle de l’entreprise (source Cisco). Par ailleurs, le message communiqué a plus d’impact lorsqu’il est relayé par les employés. En effet, les internautes accordent en moyenne plus facilement leur confiance à des comptes sociaux personnels qu’à des pages d’entreprise (étude Nielsen)

Ainsi, les salariés de l’entreprise ne sont plus seulement coopteurs, mais deviennent de vrais relais stratégiques. Les offres d’emploi ou contenus d’entreprise gagnent rapidement en visibilité et obtiennent un meilleur taux d’engagement.

Comment coopter efficacement grâce aux réseaux sociaux et au relais de ses collaborateurs ?

Avoir une bonne image de marque et une visibilité suffisante est primordial pour recruter efficacement par cooptation. Un outil comme Limber peut vous permettre de faire rayonner votre marque et de diffuser largement vos offres d’emplois sur les réseaux sociaux. En pratique, la plateforme vous permet de décupler la visibilité de vos contenus en optimisant leur diffusion via le relais des collaborateurs et partenaires. Ces derniers délèguent leurs comptes sociaux puis acceptent, modifient ou refusent les partages qui leur sont suggérés.

Coopter efficacement grâce aux réseaux sociaux, c’est aussi diffuser les bons messages via les bon relais. A l’ère du digital, la personnalisation et la transparence de la relation entre employeur et candidats fait la différence. Or, pour que la cooptation soit qualitative, un employé sera plus apte à recommander un de ses pairs. Limber permet de créer des groupes d’utilisateurs et ensuite de personnaliser chacun des messages qui accompagneront vos contenus.

Comment inciter ses collaborateurs à devenir coopteurs ?

Vos collaborateurs doivent comprendre l’intérêt personnel qu’ils ont à devenir ambassadeurs de votre entreprise sur les réseaux sociaux.

Maintenir son activité sociale apporte plusieurs avantages. D’une part, les ambassadeurs sont plus au fait de l’actualité de l’entreprise lorsqu’ils relaient ses contenus. D’autre part, ils s’impliquent tout en maintenant leur niveau d’information et de compétences. Ils se positionnent en tant qu’expert de leur métier et voient leur notoriété grandir.

Plus le réseau d’un collaborateur est large, plus il aura de chance de permettre une cooptation réussie et de toucher une prime de cooptation. Avec Limber, il peut s’impliquer lui-même dans la visibilité de son entreprise. Les DRH mettent à disposition de toute l’entreprise un ensemble de contenus (offres d’emploi, promotion de la marque employeur, articles et vidéos corporate…) via un mur de contenu interne à l’entreprise ou une newsletter. Chacun peut ensuite partager en quelques clics ces contenus suggérés. Le leaderboard permet ensuite d’observer les performances de chacun et de valoriser les plus investis.

Pour conclure, l’e-cooptation s’avère être un processus “gagnant-gagnant” pour l’entreprise, le coopteur et le coopté. Elle s’inscrit dans l’évolution des techniques de recrutement et s’adapte aux nouveaux modes de communication.

Pour en savoir plus sur les avantages de Limber pour coopter grâce aux  réseaux sociaux, n’hésitez pas à voir ou revoir notre webinar “Limber pour le recrutement et l’e-cooptation”. Ou demandez-nous une démonstration gratuite à info@limber.io !

The following two tabs change content below.

Caroline Deparpe

Etudiante en école de commerce (Burgundy School of Business). Dynamique et passionnée par l'univers du digital, je suis stagiaire chez Limber.

Laisser une réponse

Votre email ne sera pas publié.

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>