Qu’est-ce que le White Hat SEO ?

Le référencement – en anglais SEO pour Search Engine Optimization – est le fait de chercher à améliorer le positionnement d’un site internet dans les pages de résultats des moteurs de recherche tels que Google.

La logique fondamentale d’un moteur de recherche tel que Google est de proposer à l’internaute une liste hiérarchisée des contenus pertinents, originaux et de haute qualité tel que décrit dans les Consignes aux Webmasters disponibles sur le site de Google.

En tant d’éditeur des sites, il est essentiel – pour ne pas dire vital – d’obtenir un bon classement dans Google et pour y parvenir, deux approches se distinguent : le White Hat SEO et le Black Hat SEO. Le termes “White hat” et “Black hat” sont issus de l’argot numérique du web et en particulier des hacking : ainsi les hackers bien intentionnés ont au fil du temps été identifiés comme les “white hats” pour les différencier de leurs confrères mal-intentionnés, les “black hats

Le White Hat SEO désigne la démarche des webmestre qui veulent avoir un positionnement optimal pour leur site et qui décident de “jouer le jeu”, c’est à dire ceux qui s’efforcent de respecter au mieux les conditions définies par Google dans le cadre de sa politique et espérant pouvoir – sur le long terme – obtenir une place en tête de liste de résultat  pour le mot clé associé.

Cette démarche s’oppose au Black Hat SEO, qui s’apparente à l’utilisation de techniques frauduleuses permettant de contourner les algorithmes mis en place par Google pour parvenir très rapidement à un référencement optimal.

Dans cet article nous traiterons exclusivement du White Hat SEO et des techniques “éthiques” qui sont à votre disposition pour parvenir en tête de liste des résultats de recherche.

Parmi les techniques White Hat, il convient de distinguer les optimisations de la page web en elle même (On-page optimization) et celles qu’il convient de mettre en oeuvre en dehors de la page (Off-page optimization).

On-page optimization

 Rédiger des contenus authentiques de qualité

C’est la technique numéro un pour avoir un bon référencement. En effet les internautes recherchent du contenu de qualité, ainsi, si les votres sont bons, Google les référencera automatiquement sans action de votre part. Résistez à la tentation de copier d’autres contenus existant sur le web, le “duplicate content” étant sévèrement réprimé par Google.

 Utiliser les balises sémantiques HTML5

La bonne utilisation des balises HTML est essentielle au référencement. Les éléments principaux pris en compte par un moteur de recherche sont : le titre de la page (balise TITLE), son URL, les en-têtes de paragraphes  H1, H2, H3, les paramètres ALT sur les images, le texte en gras (balises B / STRONG) ou encore en italique (balises I / EM).

Et si vous tenez absolument à réutiliser du contenu existant, utiliser la balise BLOCKQUOTE avec le paramètre CITE tel que ci-dessous, cela vous permettra de ne pas être considéré comme un plagiaire :

<blockquote cite= »http://domaine.com/tout-sur-le-seo »> <p>texte de la citation</p> <footer>— <a href= »http://domaine.com/tout-sur-le-seo« >Domaine source</a></footer> </blockquote>

Utiliser des mots clés pertinents

Plus vos mots-clés seront précis et en rapport avec vos contenus, plus l’internaute vous trouvera facilement; et à force de clics vous progresserez dans les statistiques de Google et serez mieux référencé. Veillez à utiliser les expressions de vos visiteurs visés, plutôt que vos mots-clés trop savants : préférez ainsi “tapé à l’ordinateur” plutôt que “dactylographié”.

 Pour vous aidez à trouver ces mots et expressions-clés véritablement recherchés, vous pouvez utiliser l’outil Google Planner qui vous donnera le volume de recherche de vos mots-clés ainsi que de nombreuses suggestions.

 L’utilisation des mots-clés doit être le fruit d’un dosage fin : trop de mots-clés serait contre productif ! En général on recommande 2 à 3 occurrences pour un contenu court, jusqu’à 6 pour un contenu long. Pensez surtout à positionner vos mots-clés au début de votre contenu, dans les 100 premiers mots idéalement.

Rendre vivants vos contenus

Ajoutez des photos, des infographies, des vidéos… Il faut que l’internaute prenne du plaisir à voir votre contenu !

Activer l’option de modération des commentaires

Cela permet de se prémunir des commentaires dits “abusifs”, c’est à dire que l’on se serve de la popularité de vos contenus pour y glisser des liens considérés comme des spams par Google, ce qui nuira au référencement de votre site.

Faire un site “mobile-friendly”

Depuis avril 2015 Google intègre dans son algorithme la capacité qu’offre votre site à être accédé dans des bonnes conditions via un terminal mobile (smartphone ou tablette). Les sites ne remplissant pas ce critère voient donc leur potentiel irrémédiablement atteint !

Personnaliser les pages 404

On n’y pense pas souvent mais les pages “erreur 404” contiennent des liens utiles au référencement et Google a même lancé son widget pour personnaliser ces fameuses pages.

Optimiser les liens URL de vos pages

L’URL décrit le contenu tout en intégrant les mots-clés nécéssaires au référencement. Il est donc préférable de mettre en place des URL du type : http://www.limber.io/comment-augmenter-le-trafic-de-votre-blog/ plutôt que http://www.limber.io/article/1234

Off-page optimization

Créer des backlinks

L’algorithme de Google part du principe que plus un site est backlinké plus il est populaire. En d’autres termes, plus vous avez de sites externes pointant vers votre page, meilleur sera votre positionnement. Cela est d’autant plus vrai que les sites liés ont une “autorité” importante. Il convient également de préciser que ces liens externes peuvent être suivis par les moteur de recherche en utilisant le paramètre “dofollow” tel que :

<a href=”http://wwww.monsite.com” rel=”dofollow”>Texte de mon lien</a>

Être présent sur les réseaux sociaux … intelligemment !

Le trafic généré par Twitter, Facebook, LinkedIn etc. étant désormais supérieur à celui des moteurs de recherche, il est donc primordial pour ceux qui veulent augmenter leur audience, d’utiliser au maximum ces canaux pour promouvoir leur contenus.

S’il est facile d’inciter ses visiteurs à partager un article ou une page via des boutons de partages sociaux, la meilleure pratique consiste à créer de multiples partages sociaux de son article, en reprenant pour chacun une idée forte, une citation, ou encore un chiffre-clé. En planifiant dans le temps ces partages avec des outils tels que Limber, cela permettra de générer un trafic récurrent et de toucher différents publics avec différents messages et mots-clés (hashtags).

Compléter le formulaire de référencement de Google

Il faut entre une et huit semaines à Google pour ajouter un site à son index et à ses résultats de recherche. Pour accélerer le processus, il vous suffit de déclarer votre site vous même en remplissant le formulaire de référencement de Google.

Comment rester bien référencé ?

Ce n’est pas parce que vous êtes bien positionné par Google que vous allez le rester. Pour éviter cette déconvenue, voici quelques conseils pour prendre soin de votre site.

  • Maintenir une qualité certaine dans la rédaction de ses contenus, ainsi qu’une cadence de publication assez régulière (pour augmenter / conserver son positionnement dans la durée.
  • Pour chaque contenu publié, posez-vous la question “Ai-je aidé le lecteur dans sa recherche » ?
  • Faites des partenariats avec d’autres sites, notamment du guest-blogging : autorisez les à publier du contenu sur votre site et faites de même sur les leurs.

Le White Hat SEO est donc un regroupement de techniques permettant d’améliorer son référencement, et si vous suivez toutes les étapes, Google vous récompensera et votre site sera parmi les premiers résultats. Mais attention à ne pas basculer du coté Black Hat, car si Google voit que vous “trichez” (Google a deux algorithmes pour repérer les référenceurs déloyaux, Google Panda et Google Penguin), les conséquences pour votre site peuvent être fâcheuses (déclassement, voire disparition de votre site lors des résultats de recherches associées).

Ne vous découragez pas si votre site n’apparaît pas dans les premiers résultats de recherche tout de suite ! Les bénéfices du référencement naturel ne sont pas immédiats.

Si vous suivez nos conseils dans la durée, vous constaterez une réelle évolution de votre référencement. Alors persévérez !

The following two tabs change content below.

Simon Vaysse

Etudiant dynamique et motivé en école de commerce (European Business School), je suis stagiaire chez Limber.

One comment on “Qu’est-ce que le White Hat SEO ?

Laisser une réponse

Votre email ne sera pas publié.

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.