Comment mesurer l’engagement des collaborateurs ?

L’engagement des collaborateurs d’une entreprise est un indicateur de sa bonne santé, ne serait-ce que pour la simple raison qu’au-delà d’un job, les collaborateurs cherchent à vivre une véritable expérience. Ils sont en recherche d’un métier fort de sens, utile, qui correspond à leurs valeurs, bien loin donc des bullshit job !

Aussi, un niveau élevé d’engagement collaborateurs est un facteur clé de la réussite d’un programme d’employee advocacy. Vous devez être en capacité de le mesurer – sinon de le créer s’il n’existe pas – afin de concevoir une stratégie performante visant à faire des employés des ambassadeurs de l’entreprise. Vous ne savez pas comment vous y prendre ? Hey, ça tombe bien car voici la marche à suivre.

Mesurer l’engagement des collaborateurs : les indicateurs à utiliser

Rassurez-vous tout de suite : vous n’avez pas besoin d’être un expert RH ni un pro des algorithmes pour mesurer le niveau d’engagement des collaborateurs. Non, car vous avez sous la main tous les indicateurs nécessaires :

  • le taux d’absentéisme donne une bonne idée du niveau d’implication d’un collaborateur dans le projet global de l’entreprise
  • le turn-over est dans la même veine un indicateur utile pour jauger de la stabilité de l’effectif, de son bien-être au travail et de son adéquation avec le cœur de métier de l’entreprise, ses valeurs et ses méthodes managériales
  • le nombre d’heures travaillées et éventuellement le nombre d’heures supplémentaires peuvent aussi être utilisés mais attention, ils sont à manier avec délicatesse car ils peuvent parfois traduire un manque d’organisation de la part d’un salarié
  • le chiffre d’affaires permet d’observer une tendance générale du niveau d’engagement des équipes. Et c’est d’autant plus vrai pour les sales bien entendu car ils sont en prise directe avec le CA de la société
  • le taux de participation aux sessions de formation permet de voir si les collaborateurs se projettent à moyen et long-terme dans l’entreprise, s’ils souhaitent monter en compétences et en développer de nouvelles

Suivre l’engagement individuel et collectif

Si ces indicateurs vous donneront la possibilité de dégager une première tendance, vous aurez tout intérêt à aller plus loin en assurant un suivi régulier du niveau d’engagement, à titre individuel comme collectif d’ailleurs.

L’entretien annuel est un moment privilégié car il permet d’échanger en face à face avec chaque collaborateur pour faire un point sur sa carrière, ses attentes, ses réussites, ses échecs aussi. En cela, c’est un excellent levier de mesure de l’engagement.

Aussi, instaurer un feedback continu tout au long de l’année est un autre levier performant pour faire remonter des informations : à un rythme hebdomadaire, mensuel, trimestriel ou semestriel. Dans cette optique, de courtes entrevues, même informelles, sont idéales.

Une autre bonne technique consiste à faire circuler un questionnaire dans lequel les collaborateurs expriment librement leur ressenti sur l’environnement général de travail, sur les méthodes de management et même sur leurs bonnes ou moins bonnes relations qu’ils entretiennent avec leurs collègues. Attention à ce que cela ne tourne pas en repas de famille qui vire au drame mais cette méthode fonctionne tout de même très bien !

Qui plus est, vous avez tout intérêt à suivre l’engagement au niveau collectif cette fois, et non plus seulement au niveau individuel. Pourquoi ? Cela délivre une vision complète et permet de s’assurer que tout le monde va bien dans la même direction.

Quelques clés pour y arriver :

  • instaurer des objectifs d’équipes puis en mesurer les retombées
  • tenter des expériences du type hackathons
  • analyser avec objectivité les méthodes managériales

Comment développer l’engagement des collaborateurs ?         

Si les résultats de votre analyse vous indiquent qu’il est nécessaire de développer l’engagement des collaborateurs, sachez qu’il s’agit d’une question de mentalité mais aussi de technique et d’outils.

L’employee advocacy est une démarche qui peut justement vous aider à développer le niveau d’engagement de vos équipes, elle y participe en invitant les collaborateurs à s’impliquer davantage, notamment en leur donnant des informations sur la vie de l’entreprise tout en les encourageant à devenir partie prenante de sa communication puis enfin en les récompensant.  

Un outil tel que l’analytics que nous avons développé sur notre plateforme Limber donne également la possibilité d’accentuer l’engagement; et ce en vous communiquant qui partage tel contenu sur les réseaux sociaux, à quel moment et avec quelles retombées. Vous trouverez quelques conseils supplémentaires dans cet article.  

Souvenez-vous enfin que les notions de valeurs et de sens sont primordiales : chaque collaborateur doit adhérer aux valeurs de l’entreprise – pour autant qu’elle collent avec les siennes – et son job doit donner du sens à sa vie ! Oui, rien que ça.

Pour en savoir plus sur la bonne approche à adopter pour développer un programme ROIste d’employee advocacy, ce livre-blanc regorge de conseils pratiques. Et si vous n’êtes encore convaincu des avantages d’un tel programme, jetez un œil à cet article.

The following two tabs change content below.
Passionné par le webmarketing depuis 1998, j'ai successivement été en charge de la Communication et du Marketing Digital de Lyonnaise-des-Eaux, Steria et Bonitasoft avant de cofonder et présider Limber

Laisser une réponse

Votre email ne sera pas publié.

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.